We LLN

Bonjour tout le monde,

Vous sortez à peine d’une douche bien méritée que voici un petit résumé de notre weekend à Louvain-la-Neuve!

Alors, tout d’abord, nous avons enfourché nos vélos pour aller jusqu’à notre destination, par les petits chemins! Un peu de boue par-ci, quelques flaques par-là, et nous voilà arrivés avec un grand sourire et réchauffés par une soupe qui nous attendait sur place.

 


Après avoir avalé le pique-nique fait avec soin par notre maman, nous avons retourné notre chemise de scout pour mettre notre veste de gangster! En effet, après avoir développé son réseau de trafiquants au Mexique, chaque patrouille a produit de la chipsoïne, cette fameuse drogue en poudre faite à partir de chips, qui fait ravage dans la jeunesse dorée américaine. Pour pouvoir vendre la chipsoïne au prix fort, les gangsters ont traversé la frontière américaine d’abord par la douane. Seulement, les douaniers étant équipés de détecteurs de métaux qui sonnaient dès qu’ils s’approchaient des sachets de drogue, ils ont vite compris qu’il fallait soit passer la frontière incognito sans se faire repérer par la police, soit trouver des informations pour faire chanter les douaniers…
Vous l’aurez compris, vente de drogue, chantage, mensonges, un jeu somme toute plein de valeurs scoutes!

Avec le pactole amassé, le soir les scouts ont tout dépensé dans un casino géant! Roulette, Black Jack, Poker et autres jeux leur ont permis de s’empiffrer de bonbons, de sodas et bien sûr de matière première de chipsoïne!

 

Dimanche, ils ont compris qu’au lieu de tout dépenser, il fallait mieux investir leur magot dans quelque-chose d’intraçable et de très rentable : le bitcoin! Partageant leur patrimoine en cash et en investissement, les gangs pouvaient voler l’argent que portaient les gangsters des autres patrouilles ou bien craquer leur compte bitcoin afin de tout transférer sur leur propre compte!! Le froid n’a pas calmé les coups bas et les tirs dans le dos, au contraire!

Enfin, nous sommes rentrés. Quelle aventure! Dire que les conditions météo étaient dantesques serait un euphémisme, ou dit plus platement il pleuvait comme vache qui pisse! Avec un vent à décorner un Oryx (sisi ça a des cornes), on n’attendait plus que la grêle et les sauterelles!
Bravo à tout le monde, on y est tous arrivé! Bon repos à tout le monde, et à dans 2 semaines pour la dernière réunion du quadrimestre!

Le staff

22 November 2019

No messages
Clear all