Article & Photos | WE Enghien

Bonjour à tous chers lecteurs et lectrices de l’épopée des Corsaires Anglais de la troupe Ungava !

Après un assez court trajet, chaque escadron est arrivé à bon port à Enghien, là où l’entraînement pour vaincre l’Armada Invencible commencerait.  La reine Elizabeth avait bel et bien lancé le défi aux équipages de devenir les meilleurs pour lancer sur les flots le plus fort vaisseau pirate. Il fallut donc partir en premier du port d’Enghien. À travers diverses épreuves, chaque escadron récoltait tel ou tel matériau pour partir en mer afin de ne manquer de rien en voguant sur les océans.  S’en suivi une course poursuite pour atteindre en premier le phare qui guidait les navires. L’histoire ne faisait que commencer. Harassés, les scouts s’en retournèrent dans leur couchettes respectives pour être à fond dans les futurs défis à relever.

Le matin, il fallait bien se rendre à l’évidence que faire bande à part n’était pas la solution adéquate. Ils devaient donc se retrouver à un endroit en utilisant une force inconnue détenue par des vieux marins… Après deux moments sympathiques passés avec eux, en faisant notamment un quizz musical ou une dégustation de produits venus des 4 coins du monde, ils reçurent enfin de quoi se retrouver : des talkies-walkies. Grâce à cela, toute la troupe s’est retrouvée sans que l’Armada Invencible leur tombe dessus.

Ensuite, l’esprit de compétition resurgit et donna lieu à un bataille navale grandeur nature. Dans tout le parc d’Enghien, le bruit courait que certains galions, frégates et caravelles traînaient dans le coin. Chaque escadron, toujours en recherche de plus de butin, s’adonnèrent à des batailles navales. Que cela soit contre un navire ennemi ou entre elles, chaque bataille, à grands coups de canons, était acharnée.

Les butins amassés, il ne fallait en aucun cas oublier l’objectif principal qui était de devenir le meilleur escadron, la meilleure flotte. Des marins aguerris les attendaient pour leur apprendre des méthodes devant obligatoirement être connues si l’on voulait devenir un vrai marin. Passant par le bon maniement des boulets de canons au « coulage » de bateaux, tout était bon à prendre comme information.

Enfin, le soir, quelle ne fut pas leur surprise quand ils firent escale à Monaco, grande ville de casinos. Ils firent la connaissance du Poker, de la Bourse et même de la Roulette et s’amusèrent toute la nuit durant…

Assez fatigués le matin suivant, un petit foot eut lieu sur le pont central après que les moussaillons aient tout nettoyé. 

L’histoire ne fait que commencer…

17 August 2019

No messages
Clear all